3 bonnes raisons de faire isoler son logement en 2021

deltawatt la solution pour votre isolation

3 bonnes raisons de faire isoler son logement en 2021

23/02/2021

Et si 2021 est enfin l’année de la rénovation énergétique ? Nombreux sont les propriétaires à y penser, mais face à l’opacité des règles et des aides financières, un grand nombre d’entre eux abandonnent l’idée avant même d’avoir entrepris des démarches. Pourtant, les pouvoirs publics continuent à placer la question énergétique au cœur des débats. En 2021, MaPrimeRénov’ est placée au cœur du dispositif d’aide et le gouvernement veut aller plus loin pour inciter les propriétaires à faire des travaux de rénovation. Parmi les actions les plus pressantes, l’isolation thermique occupe une place importante.

Faire des économies d’énergie

La question de la facture énergétique des ménages Français est un sujet de préoccupation pour de nombreux foyers. L’augmentation incessante du prix de l’énergie pèse de plus en plus lourd sur les budgets des ménages. Les pertes de chaleur sont en grande partie responsables des factures de chauffages toujours plus importantes. Même avec un système de chauffage de pointe et économe comme la pompe à chaleur, une mauvaise isolation entraînera irrémédiablement une surconsommation de chauffage.

Dans une maison ou un appartement, les ponts thermiques se situent partout : au niveau des fenêtres, dans les murs, les planchers, les toits, les combles. La chaleur s’échappe partout. Or un pont thermique peut rapidement faire grimper les factures d’énergie. C’est pourquoi il est essentiel de faire des travaux d’isolation afin d’en finir avec les ponts thermiques mais aussi pour faire des économies de chauffage réelles.

Avec une bonne isolation de votre logement, vous allez faire des économies d’énergie mais aussi améliorer votre confort de vie puisque vous direz adieu au courant d’air frais dans votre logement. Par ailleurs, le coût de ces travaux est aujourd’hui largement amorti par les aides d’état. Des dispositifs comme la rénovation à 1€ ou encore MaPrimeRénov’ permet de faire prendre en charge par l’Etat les coûts d’isolation.

Augmenter la valeur du bien

Le marché immobilier reste toujours aussi dynamique mais l’attention des acheteurs se porte aujourd’hui de plus en plus vers la question de la réglementation thermique. Les primo accédants et les jeunes couples sont particulièrement attentif à cette question. Un logement mal isolé perd de sa valeur sur le marché. Les acheteurs auront tendance à négocier le prix du bien à la baisse par anticipation des travaux de rénovation qu’ils devront réaliser pour améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Pour éviter cette dévaluation, il est essentiel d’anticiper en entreprenant des travaux d’isolation. Par ailleurs un logement conforme au réglementation thermique est toujours un plus à mettre sur les annonces de vente. Si vous envisagez d’entreprendre des travaux d’isolation avant de vendre votre bien, il est essentiel de choisir les bonnes techniques d’isolation. En effet, les travaux d’isolation thermique extérieur représentent un double avantage : ils permettent non seulement d’améliorer l’efficacité thermique du logement sans perdre de surface habitable, mais c’est aussi une très bonne manière d’améliorer l’aspect extérieur de votre logement. L’isolation thermique par l’extérieur se réalise par la pose de plaque sur les murs extérieur de votre maison. De cette manière, votre bien va être embelli.

L’isolation des toits est également à prendre en compte, car celle-ci est particulièrement efficace contre la perte de chaleur et elle n’entraine aucune perte de superficie. Il s’agit là encore d’un choix stratégique qui vous permettra de mieux vendre votre bien. Dans le cas de l’isolation thermique extérieure et de l’isolation des combles ou du toit, il existe des aides très intéressantes pour amortir le coût des travaux.

A partir de 2028 un logement mal isolé ne pourra plus être mis en location

Pour les propriétaires bailleurs, la question de l’isolation thermique risque de se faire plus pressante dans les années à venir. La Convention Citoyenne pour le Climat (CCE) a présenté 149 propositions dont certaines ont été retenue par le gouvernement. Parmi ces dernières celles d’interdire à la location les logements considérés comme étant des passoires thermiques. Ces derniers représentent quelques 4,8 millions de logements, ceux-ci sont aujourd’hui reconnaissables par leur classe F ou G sur les diagnostics énergétiques. Cette mesure devrait entrer en vigueur à compter de 2028.

Les propriétaires bailleurs récalcitrants qui n’auront pas effectué les travaux de rénovation énergétiques nécessaires se verront attribuer un malus, même si les détails n’ont pas encore été communiqués.

Postes similaires